…..un peu de jugeote, Messieurs-Dames !

Ça devient lassant de devoir répéter toujours les mêmes choses.

Fin octobre 2021, nous avions lancé l’alarme sur l’état du sentier du Blutin après un débordement qui avait totalement détruit le revêtement, rendu ainsi plus inconfortable et dangereux qu’auparavant.

Quelques jours ont passé. Et de grosses machines sont venues. Pour faire quoi ? Elles se sont contentées de réutiliser terre et cailloux tout simplement pour les tasser et les compacter et…c’est tout.

Nous avions alors averti que cette solution toute provisoire ne durerait pas longtemps, tout simplement à cause de l’érosion rapide due aux intempéries et à la grande fréquentation des lieux.

Pas manqué. ..Nous sommes juste 8 mois plus tard et pratiquement tout est à refaire. Il a suffi des intempéries de l’hiver et des pluies diluviennes du mois de juin pour retourner pratiquement à l’état constaté en octobre.

Avec les ravines, plus ou moins profondes, les tas de cailloux et la terre accumulés, menaçant même la chute des cyclistes (les piétons à mobilité réduite, n’en parlons pas), tout ou presque est à refaire.

Quand comprendra-t-on en haut lieu que la solution aux problèmes d’érosion  de ce chemin pentu et à l’inconfort des usagers consiste à mettre en place sans tarder  un revêtement solide et pérenne (en dur) évitant ainsi une pollution réitérée de la rivière  encombrée par les gravats provenant du sentier.  Et la reprise constante de travaux dispendieux et peu efficaces.

A terme, cette solution de rafistolage coûtera très cher aux finances publiques, donc  à notre porte-monnaie.